chop stab scratch combo

Chop Stab Scratch Combo

chop stab scratch combo

Chop Stab Scratch Combo

La décomposition de la combinaison. Alors c’est un stab, un chop, un stab, un chop, un chop, les deux chops se suivent ensuite on repart pareil et un stab, un chop, un stab, un chop; un chop. La particularité c’est que j’ai pris ce sample l’a volontairement.

Je me sers des deux petits bouts à la fin, qui sont très proches l’un de l’autre. Ce qui fait que quand je fais mon chop on entend les deux samples, et quand je fais juste le stab on entend que la première partie du sample. J’ai pris ce samples là, on peut prendre d’autres samples du moment que la tonalité est différente sur une très courte durée en fait. C’est pour ça qu’il faut être bien précis, partir vraiment à la fin pour que quand on fait notre notre chop on entende bien les deux morceaux de son.

Donc le stab et le chop enchaînés l’un derrière l’autre donc c’est ça, on le fait deux fois et ensuite on refait un chop.

Donc bien partir à la fin, parce que si je pars un peu plus tôt on n’entend pas en fait le deuxième morceau de sample. Et il faut qu’ils soit vraiment très proches l’un de l’autre et si vous avez des samples où en fait ils sont pas assez proches l’un de l’autre, il faut augmenter la vitesse, par contre faut aller un peu plus vite avec le vinyle. Plus on va vite plus en fait le temps et est réduit. Là j’ai pas besoin mais s’il le fallait vraiment, j’accélérais pour que mes 2 samples se retrouvent plus proches l’un de l’autre et à l’inverse s’ils sont trop proches ralentir.

Il faut trouver vraiment le point où nous devons partir, pour bien entendre les deux sample quand on fait notre chop.

Voilà donc ces deux fois ça et ensuite un chop.

On va tout le temps en avant il n’y a pas de backwards tout vers l’avant donc c’est assez simple dans le sens où on va toujours dans le même sens. Il n’y a pas besoin de faire des combinaisons très compliqué seulement il faut être en fait bien précis avec le vinyle. Parce ce que le mouvement du crossfader on ouvre en avant donc c’est assez simple. Par contre avec le vinyle il faut vraiment être précis, parce qu’il suffit que l’on se décale un tout petit peu, et le résultat ne sera plus du tout le même.

S’entraîner en deux parties si c’est vraiment trop compliqué en s’entraînant à faire le stab et le chop enchaîné derrière.

Et là en fait je m’aperçois que même pour le stab en fait je fait un genre de chop parce que je lâche le vinyle. Il faut quand même qu’il soit à la bonne vitesse (le vinyle) mais bon on peut garder la main sur le vinyle si on veut aussi. De même nous pouvons mettre de l’amplitude aussi pour changer la tonalité.

Et en fait une fois que j’accélère le mouvement faut pas que j’aille trop vite non plus, parce que si je vais trop vite du coup on va pu entendre les deux samples. Ou alors obligé de me rapprocher de la fin du premier pour bien entendre le début du deuxième sample.

Voilà il ne faut pas que le mouvement soit plus court que ça sinon on entend pas mes deux samples.

Ici l’instrumental est à 90 Bpm, donc on entend bien les deux samples.

Products

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *